English
Chinese
Turkish
Tajik
Kyrgyz
Turkmen
Japanese
Arabic
English
French
Spanish
Русский
German
Ўзбек
Oʻzbek
Қазақ
Budget de 2022 : Chavkat Mirzioïev veut augmenter les salaires des enseignants et des médecins
05:16 / 2021-11-02

Le 1er novembre, le président Chavkat Mirzioïev a mené une réunion sur les recettes fiscales et les paramètres du budget de 2022.

L’élévation de la dignité humaine et l’amélioration de la vie des gens sont déterminées à titre d’objectif général dans le pays. Ces principes doivent marquer les critères principaux dans la formation du budget, a marqué le chef de l’État lors de la conférence.

Dans le budget de l’année prochaine, une attention particulière est accordée aux questions sociales. On prévoit d’attribuer quelque 58 trillions de soums aux secteurs de l’éducation et de la santé, a-t-on fait connaître.

Le président de la République a proposé d’y accorder encore 12 trillions de soums alors qu’on planifie de réaliser 55 nouveaux programmes en fonction des besoins et des demandes de la population dans les régions du pays. Il s’agit entre autres de la création 1 600 jardins d’enfants dans les zones éloignées, de la construction de 40 nouvelles écoles et de la rénovation de 235 écoles, du renouvellement des manuels scolaires et de la mise en place de 2 000 classes informatiques.

De même, une série de missions importantes sont à réaliser dans le domaine de l’enseignement supérieur.

Soulignant l’importance d’augmenter les salaires des enseignants et des médecins, le chef de l’État a proposé d’allouer des ressources supplémentaires à ces fins.

Il est également prévu d’attribuer quelque 26 trillions de soums à la construction de logements et d’équipements sociaux, à l’amélioration des mahalla.

« C’est la première fois qu’on accorde des ressources tellement énormes à ces secteurs. Maintenant, on doit l’organiser de façon ordonnée et efficace. On doit donc relier les ressources prévues par programme avec les indicateurs ciblés et mettre en place un système de contrôle électronique » a dit Chavkat Mirzioïev.

Il a finalement souligné l’importance de discuter le projet de budget avec les conseils territoriaux, les entrepreneurs et le public, de présenter leurs propositions à l’examen de l’Oliy Majlis.