Размер шрифта: A A A
Цвет сайта: A A A A

10.06.2018 15:17

Sommet de l'OCS : les dirigeants des pays membres se sont rencontrés en format restreint

Sommet de l'OCS : les dirigeants des pays membres se sont rencontrés en format restreint La 18e réunion du Conseil des chefs d’État des pays membres de l’Organisation de coopération de Shanghai a commencé ce matin à Qingdao, en Chine, a-t-on annoncé dans un communiqué publié par le service de presse présidentiel à Tachkent.

Les leaders des pays participants se sont d’abord rencontrés en format restreint pour discuter des questions liées à l’élargissement des rapports entre les États qu’ils représentent.

Le président de la République populaire de Chine Xi Jinping a ouvert le sommet. Il a parlé du prestige international et du renom de l’OCS, du travail effectué par la Chine lors de sa présidence à l’Organisation, après avoir salué les invités.

Le président de la République d’Ouzbékistan Chavkat Mirzioïev a prononcé un discours. Il a avancé un nombre d’initiatives sur le développement de la coopération socioéconomique dans cette grande région, l’accroissement de son potentiel routier et logistique, le renforcement des rapports culturels et humanitaires, la protection des jeunes contre l’extrémisme et d’autres questions importantes.

« Notre sommet dans la belle ville de Qingdao entre dans l’histoire comme une première rencontre des « Huit de Shanghai ». C’est profondément symbolique puisque le nombre « huit » exprime la chance et la prospérité pour le peuple chinois » a-t-il déclaré lors de son intervention.

Le chef de l’État ouzbek a souligné le renforcement du rôle de l’OCS comme un mécanisme important de formation des politiques régionale et mondiale, d’assurance de la sécurité et de la croissance durable du continent eurasiatique. La participation à l’OCS des nouveaux pays membres comme l’Inde et le Pakistan ouvre de nouvelles opportunités pour le développement futur et l’approfondissement de la coopération régionale, a-t-il estimé en particulier.

Chavkat Mirzioïev a également énoncé l’importance de la résolution du problème afghan. « Nous comprenons bien que la paix en Afghanistan c’est la stabilité et la prospérité de toute la région. Je suis certain que dans le cadre du Groupe de dialogue « OCS-Afghanistan » nous sommes capables d’apporter une énorme contribution à l’assurance du développement pacifique de l’Afghanistan » a-t-il déclaré.

OuzA
1 261