OuzA Français

06.02.2018 21:41

Les questions de développement du secteur pharmaceutique discutées lors d’une réunion menée par Chavkat Mirzioïev

Les questions de développement du secteur pharmaceutique discutées lors d’une réunion menée par Chavkat Mirzioïev Une réunion consacrée à l’examen de l’efficacité des travaux effectués dans le secteur pharmaceutique et à la détermination des missions importantes à accomplir dans ce domaine, s’est tenue le mardi 6 février en présence du président de la République d’Ouzbékistan, Chavkat Mirzioïev.

La réunion a permis de faire un point sur les travaux effectués dans le but d’améliorer la fourniture de médicaments et de produits à destination médicale à la population et aux établissements de santé.

L’année 2017 a connu d’énormes résultats considérables. Notamment, l’application du décret présidentiel du 7 novembre 2017 portant perfectionnement du système de la gestion pharmaceutique a permis de créer une Agence nationale pour le développement du secteur pharmaceutique.

Durant l’année, ont été produits 1,6 milliards d’emballages de médicaments et produits médicaux, soit une augmentation de 34 % par rapport à l’année précédente. La mise en œuvre a été lancée pour 71 projets d’investissement, avec la mise en service de 33 établissements et la maîtrise de la fabrication de 76 nouveaux produits.

L’analyse critique du travail effectué dans le domaine a permis d’indiquer le niveau insatisfaisant de l’exécution des missions déterminées.

Le président a marqué en particulier le fait que la plupart des entreprises pharmaceutiques ne profitent pas de technologies modernes dans leurs activités. Seules 12 d’entre 94 entreprises ont le certificat international GMT, qui assure la reconnaissance du produit dans d’autres pays. Certains problèmes restent non résolus malgré les possibilités offertes par l’État. Les institutions de recherches scientifiques n’ont pas leur rôle dans le secteur pharmaceutique.

La réunion a permis de souligner l’importance d’élaborer et adopter un ensemble de mesures supplémentaires pour l’augmentation de la production de substances médicinales, l’élargissement de la production, l’application des nouveaux standards et des technologies innovantes dans le secteur, la création d’un laboratoire éducatif et scientifique et d’un complexe de production expérimentale au sein de l’Institut pharmaceutique de Tachkent dans le but d’accélérer l’application pratique de nouvelles élaborations.

La réunion a également permis d’examiner d’autres questions liées à la formation de spécialistes pour le secteur, à l’amélioration de la qualification et des compétences des collaborateurs du secteur par l’organisation des stages dans des entreprises pharmaceutiques étrangères.

OuzA
6 943