OuzA Français

10.03.2018 16:40

Chavkat Mirzioïev a reçu le Premier ministre du Tadjikistan

Chavkat Mirzioïev a reçu le Premier ministre du Tadjikistan Douchanbé, le 10 mars 2018. Par Abu Bakir Urazov, envoyé spécial d’OuzA

Le président de la République d’Ouzbékistan, Chavkat Mirzioïev, en visite d’État au Tadjikistan, a reçu ce samedi 10 mars, à la résidence lui réservée à Douchanbé, la capitale du pays, le Premier ministre Kokhir Rasulzoda.

Lors des négociations de haut niveau tenues hier, vendredi 9 mars, les deux pays ont défini les orientations générales et prioritaires du développement de la coopération bilatérale, a été rappelé lors de l’entretien. Ce dernier a fourni un moment de donner une appréciation positive sur les documents signés, qui visent au renforcement de la coopération dans divers domaines, comme le commerce, l’économie, l’investissement, les finances, les transports, l’agriculture, le secteur hydro-énergétique, l’imposition, les douanes, le tourisme, l’éducation, la science, la santé, la culture, la sécurité, ainsi que de la coopération décentralisée.

L’objectif important déterminé en matière d’accroissement des échanges commerciaux ouzbéco-tadjiks jusqu’à 1 milliard de dollars confère une énorme responsabilité aux gouvernements des deux pays.

L’entretien a permis de construire une discussion au sujet de la mise en œuvre des accords conclus, de l’élargissement du volume et de la diversification de la structure du commerce bilatérale, de la création des conditions favorables aux affaires.

Chavkat Mirzioïev a réaffirmé la détermination de l’Ouzbékistan à développer la coopération commerciale et économique avec le Tadjikistan, à créer toutes les conditions qui y sont nécessaires.

En tant que co-président de la Commission intergouvernementale mixte pour la coopération commerciale et économique ouzbéco-tadjike, Kokhir Rasulzoda a promis pour sa part qu’il accorderait une attention particulière à l’élaboration des projets mutuellement avantageux, à la préparation des propositions pour la mobilisation des ressources existantes.

Ils ont également évoqué des questions concernant la coopération entre les régions et les grandes entreprises des deux pays, l’augmentation des transports de fret et d’autres sujets.

Ils ont constaté l’importance d’adopter une « feuille de route » pour mettre en œuvre des accords bilatéraux atteints au plus haut niveau.

4 277