Размер шрифта: A A A
Цвет сайта: A A A A

01.02.2018 23:04

Trois universités prestigieuses du pays ont ouvert leurs filiales en Sourkhandaria

Trois universités prestigieuses du pays ont ouvert leurs filiales en Sourkhandaria Les filiales de trois établissements d’enseignement supérieur du pays – l’Académie de médecine de Tachkent, l’Université d’État pédagogique de Tachkent Nizami, l’Université d’État de Termez – ont été ouvertes dans la région de Soukhandaria. Les dirigeants des organisations gouvernementales et non gouvernementales, des établissements médicaux, vétérans de travail, étudiants et leurs parents, parmi lesquels le hokim régional E. Turdimov, le ministre de la Santé publique A. Shodmonov, le ministre de l’Enseignement supérieur et secondaire spécialisé I. Majidov, ont assisté aux cérémonies solennelles tenues à cette occasion.

Il s’agit de l’ouverture des filiales de l’Académie de médecine de Tachkent et de l’Université d’État pédagogique Nizami de Tachkent à Termez, de celle de l’Université d’État de Termez à Denaou. Les nouveaux établissements d’enseignement supérieur ont été créés dans le cadre de l’accomplissement des tâches confiées aux actifs de la région lors du déplacement du président de la République en Sourkhandaria les 19-20 janvier derniers, concernant la résolution des problèmes existants dans les systèmes de l’éducation, de la santé, de la formation du personnel.

1.jpg

Comme l’affirment les spécialistes, la région de Sourkhandaria a besoin de plus de 1 880 médecins qualifiés dans ses établissements de santé, où le taux de recrutement ne comprend que 48 %. Une situation provoquant un nombre de problèmes liés à la qualité des services médicaux dans les établissements de santé primaires. La filiale de Termez de l’Académie de médecine de Tachkent a été ouverte dans le but de résoudre ces problèmes et d’améliorer la santé des habitants locaux.

« Je suis infiniment heureux d’être admis » exprime son bonheur Farrukh Allanazarov, un des 300 premiers étudiants admis à la nouvelle filiale de l’Académie médicale de Tachkent, qui ont juré de devenir des médecins hautement qualifiés. « Maintenant, je fais mes études dans la ville située non loin de mon district, de quoi sont contents mes parents aussi. Le premier jour des études, nous avons entendu à distance les conférences des académiciens, des professeurs et des pédagogues connus de notre pays » partage-t-il ses impressions de la première journée de ses études.

La nouvelle filiale de l’Université d’État pédagogique de Tachkent a admis 520 étudiants, celle de l’Université d’État de Termez quelque 700 étudiants pour la première année académique de leurs activités.

Le nombre d’étudiants à admettre ont été déterminés en fonction des besoins en spécialistes médicaux et pédagogiques étudiés dans les districts de la région.

Photos de Fakhod Abdurasulov. OuzA
5 663