Размер шрифта: A A A
Цвет сайта: A A A A

15.03.2018 09:25

Ouzbékistan-Union européenne : perspectives de développement économique, rapports régionaux et coopération pour la sécurité

Une table ronde sur « La coopération entre l’Ouzbékistan et l’Union européenne : un regard sur l’avenir » a eu lieu le 14 mars au Centre de coopération internationale à Tachkent.

Ce forum international, organisé par l’Institut d’études stratégiques et régionales auprès du président de la République d’Ouzbékistan, l’Union européenne et la représentation du Fonds Friedrich Ebert (Allemagne) en Ouzbékistan, avec le concours du ministère des Affaires étrangères, a été consacré à l’examen des aspects divers de la coopération avec l’UE. C’était une occasion de réunir les représentants des services ministériels et des départements, des organisations publiques et sociales, des missions diplomatiques et des institutions internationales, accrédités dans le pays, des laboratoires d’idées européens et des journalistes.

Les discussions se sont penchées sur les perspectives et les orientations prioritaires du développement de la coopération dans le cadre de l’élaboration d’une nouvelle Stratégie de l’Union européenne pour l’Asie centrale, qui serait adoptée en 2019. Les questions relatives au renforcement de la confiance politique internationale et régionale, en Asie centrale en particulier, au maintien du développement durable, ont également été abordées lors de la table ronde.

Les participants ont été informés sur les réformes socioéconomiques entreprises en Ouzbékistan, les transformations ayant lieu dans le pays sur le chemin de la construction d’un État de droit démocratique fondé sur une société civile forte, ainsi que sur l’action en cours pour la protection des droits et des libertés de l’homme.

La table ronde a permis de souligner l’importance de réaliser ensemble le travail visant à renouveler l’accord de partenariat et de coopération.

L’initiative de l’Union européenne sur l’élaboration d’une nouvelle Stratégie avec une prise en compte des intérêts mutuels, des approches et des valeurs communes d’ici la fin de l’année, a été saluée.

Les participants ont également discuté des questions liées au renforcement de la sécurité. Des rapports consacrés au soutien des réformes, à l’écologie, aux droits de l’homme, à la coopération régionale ont été entendus. Les experts ont avancé des propositions et des recommandations sur la recherche de solutions efficaces en vue de l’élimination des menaces et des défis pour l’Asie centrale.

À l’issue de la rencontre, des propositions ont été élaborées pour le développement et le renforcement de la coopération entre les structures ouzbèkes et européennes.

Par Ulugbek Shonazarov. OuzA
3 180